ALLOBUZZ

Si on Buzz pas maintenant, on Buzzera jamais

Patrick hannedouche, le boss des business angels août 14, 2008

Filed under: Buzz Business — allobuzz @ 10:02
Tags: ,

Patrick Hannedouche fait son buzz :

Les 7 articles que j’adorerai écrire sur mon blog…

  1. La direction commerciale de Juste à Temps (www.justeatemps.com) est pourvue (novembre 2008). Ce recrutement va permettre à l’entreprise d’exploser sa croissance.
  2. Ma 1° sortie de business angel … par le haut (2010). Après quelques gamelles, je viens de sortir de Port Eye avec un beau x 10 à la clé. Waou, ça fait du bien !
  3. Patrick HANNEDOUCHE rentre au capital de www.spamivor.univers (2009), le nouvel antispam universel.
  4. Margaux B et Patrick H s’associent entre business angels aux compétences complémentaires (finances, juridique, internet et marketing pour elle; entrepreneuriat, gestion et commercial pour lui) et aux valeurs partagées (écoute, parler-vrai, exigence) pour démultiplier leurs actions et maximiser leurs investissements.
  5. 1 projet par jour : objectif atteint ! (septembre 2009). ça y est, j’y suis arrivé. Je reçois maintenant en moyenne 1 projet ciblé (vrai entrepreneur à l’origine, modèle économique crédible, stade d’amorçage, complémentarité entrepreneur – business angel) chaque jour.
  6. Patrick HANNEDOUCHE 1er sur la recherche internet de l’expression « business angel éthique » (le + vite sera le mieux !). Allier le business et l’éthique, non seulement j’y crois, mais je le demande à mes proches. Et merci à Olivier (du blog ecommerce) pour son joli travail de référencement.
  7. Naissance de Pont Royal Business Angels (juin 2011). Claude RAMEAU a inauguré hier, aux côtés de Patrick HANNEDOUCHE, cette nouvelle association de BA dans ce beau coin de Provence. Ses membres sont composés à 50 % de résidents de Pont Royal(dont la moitié d’européens non français) et 50 % de régionaux (Aix, Marseille, Avignon…). Les projets ciblés sont aussi bien locaux que nationaux et internationaux. Les tickets prévus iront de 50 à 300 k€.
Publicités
 

Bourse business à vendre sur Sedo (Nom de domaine boursebusiness.com)

Filed under: buzz,Buzz Business,Nom de Domaine — allobuzz @ 7:23

Achetez aux enchères sur Sedo, le nom de domaine bourse business ( boursebusiness.com ) , en vente ici : nom de domaine business

AlloBuzz : sandale minceur , pit bike , référencement e-commerce , sono , produit phyto , annonces gratuites , blog sexy , soft et sexy

 

e-porno.fr Nom de domaine à vendre sur Sedo août 3, 2008

Filed under: buzz,Buzz Business,Nom de Domaine — allobuzz @ 4:11

Retrouvez aux enchères sur Sedo le nom de domaine e-porno.fr , à vendre ici : e-porno.fr

AlloBuzz : sauna portable , pit bike , référencement e-commerce , vci 300 , phyto

 

Business Angels : anges ou démons ? juillet 21, 2008

Filed under: Buzz Business — allobuzz @ 11:35

Le buzz de Patrick Hannedouche Business Angels

 

A propos des Business Angels, commençons par la définition de Wikipedia :
« Un business angel est une personne physique qui investit une part de son patrimoine dans une entreprise innovante à potentiel et qui, en plus de son argent, met gratuitement à disposition de l’entrepreneur ses compétences, son expérience, ses réseaux relationnels et une partie de son temps. »

Pour un créateur d’entreprise, l’apport d’un BA (business angel) se situe à 2 niveaux :

  • Financier : le BA rentre dans le capital de l’entreprise sur une valorisation négociée avec l’entrepreneur. Ceci permet à l’entreprise de recueillir de l’argent qui va lui permettre de renforcer sa trésorerie et de faciliter la levée d’autres fonds auprès des institutions financières (banques, OSEO…). Le but du BA est clairement de valoriser sa participation en la cédant à un horizon moyen de 3-5 ans. Il sera tenté d’être « angélique » si tout se passe bien et s’il sort de l’entreprise avec une belle plus-value. Mais il convient de préciser ici que c’est un sport à risque et qu’en cas de mauvaises performances, les rapports peuvent  devenir « démoniaques » !
  • Conseil : le BA investit du temps aux côtés de l’entrepreneur. Ceci implique une réelle capacité de ce dernier à écouter et à se remettre en cause et impose un bon fit entre les 2. Cela impose également que le BA ne se comporte pas comme le dirigeant de l’entreprise ! On voit bien ici que le BA perçu comme un ange au début de la relation peut vite être perçu comme un démon si la situation évolue mal…

En conclusion, ce n’est pas neutre de faire rentrer un Business Angel  dans son capital : maintenant, c’est comme une association, c’est génial quand ça fonctionne ! »

 

Patrick Hannedouche

 

—-

 

AlloBuzz : home sauna , référencement e-commerce , sono , phyto , pit bike

 

A vendre sur Sedo : wallstreet-business.com , wallstreet-dollar.com juillet 14, 2008

Filed under: Buzz Business,Nom de Domaine — allobuzz @ 10:22

Acheter aux enchères sur Sédo les noms de domaine :

www.wallstreet-business.com

www.wallstreet-dollar.com

 

Patrick Hannedouche, Business Angel France

Filed under: buzz,Buzz Business — allobuzz @ 10:12

Patrick Hannedouche / Business Angel France

Aventure humaine entrepreneuriale – Phase 2

Quand le 1er contact avec le porteur de projet a été bon et que les critères évoqués dans la phase 1 sont réunis, je passe alors à la phase 2 qui consiste à :

  • demander des références à mon interlocuteur et échanger avec ces personnes qui le connaissent bien; cette étape me permet en 1° lieu de voir le niveau de transparence de mon potentiel futur associé. Je reconnais que c’est parfois mal vécu et certaines personnes me font remarquer que je ne leur fais pas confiance. Selon moi, il n’en est rien : je cherche simplement à connaître mon interlocuteur d’une manière + objective au travers de témoignages de proches. Et ne pas respecter cette étape m’a souvent joué des mauvais tours. J’ajouterai que j’aime aussi transmettre mes références, même si peu de personnes me les demandent.
  • solliciter des avis extérieurs : il s’agit pour moi de créer de la contradiction dans mon jugement. En effet, j’ai souvent tendance à m’emballer et mon réseau me permet de nuancer mon enthousiasme en challengeant l’entrepreneur sur des points auxquels je n’avais pas pensé.

En fin de phase 2, je suis en mesure de savoir si l’aventure continue. Et, comme en fin de phase 1, si je décide de ne pas donner suite, je le dis clairement et humainement à mon interlocuteur, en essayant de l’aider pour son futur.

Quand je continue, le parcours n’est pas fini. Il faut bien évidemment que l’entrepreneur ait lui aussi envie de continuer, sinon rien ne sert de s’associer. Et alors les négos + formelles commencent avec des hauts et des bas quand on discute de la valo, du pacte d’actionnaires…Dans cette étape, je ressens de + en + le besoin de me faire assister par des experts (avocat, expert-comptable). Il y a trop de deals selon moi qui échouent parce qu’ils ont été mal ficelés.

Comme vous le lisez, ce n’est pas de tout repos. C’est en effet une suite de contacts (en face à face, au téléphone, par mail, par courrier) qui permettent surtout de déterminer si l’envie d’y aller entre un business angel et un entrepreneur en herbe est la. Et il faut savoir dire non, d’un côté comme de l’autre.

A titre d’exemple et pour conclure, je dirai que l’instruction d’un dossier dure entre 3 et 6 mois et que j’investis dans environ 5% des dossiers dont j’ai rencontré le porteur de projet.

Par Patrick Hannedouche, business angel france

—-

AlloBuzz : sauna portable , référencement e-commerce , sono , pit bike , phyto , maillot de bain homme fauteuil relaxation couches lavables
bijoux expert comptable paris Graine de palmier
acheter champagne Jean-Claude Ellena caviar macaron chocolat
pdx 2000 maquillage bio achat vidéo projecteur sac bali Cours oenologie stickers laptop
piece esky maillot pour rugbyman Juke Box Paris Robe bohème Chemise pour Homme Lunette de soleil Pure café Parapluie Quad pas cher