ALLOBUZZ

Si on Buzz pas maintenant, on Buzzera jamais

Patrick Hannedouche, Business Angel France juillet 14, 2008

Filed under: buzz,Buzz Business — allobuzz @ 10:12

Patrick Hannedouche / Business Angel France

Aventure humaine entrepreneuriale – Phase 2

Quand le 1er contact avec le porteur de projet a été bon et que les critères évoqués dans la phase 1 sont réunis, je passe alors à la phase 2 qui consiste à :

  • demander des références à mon interlocuteur et échanger avec ces personnes qui le connaissent bien; cette étape me permet en 1° lieu de voir le niveau de transparence de mon potentiel futur associé. Je reconnais que c’est parfois mal vécu et certaines personnes me font remarquer que je ne leur fais pas confiance. Selon moi, il n’en est rien : je cherche simplement à connaître mon interlocuteur d’une manière + objective au travers de témoignages de proches. Et ne pas respecter cette étape m’a souvent joué des mauvais tours. J’ajouterai que j’aime aussi transmettre mes références, même si peu de personnes me les demandent.
  • solliciter des avis extérieurs : il s’agit pour moi de créer de la contradiction dans mon jugement. En effet, j’ai souvent tendance à m’emballer et mon réseau me permet de nuancer mon enthousiasme en challengeant l’entrepreneur sur des points auxquels je n’avais pas pensé.

En fin de phase 2, je suis en mesure de savoir si l’aventure continue. Et, comme en fin de phase 1, si je décide de ne pas donner suite, je le dis clairement et humainement à mon interlocuteur, en essayant de l’aider pour son futur.

Quand je continue, le parcours n’est pas fini. Il faut bien évidemment que l’entrepreneur ait lui aussi envie de continuer, sinon rien ne sert de s’associer. Et alors les négos + formelles commencent avec des hauts et des bas quand on discute de la valo, du pacte d’actionnaires…Dans cette étape, je ressens de + en + le besoin de me faire assister par des experts (avocat, expert-comptable). Il y a trop de deals selon moi qui échouent parce qu’ils ont été mal ficelés.

Comme vous le lisez, ce n’est pas de tout repos. C’est en effet une suite de contacts (en face à face, au téléphone, par mail, par courrier) qui permettent surtout de déterminer si l’envie d’y aller entre un business angel et un entrepreneur en herbe est la. Et il faut savoir dire non, d’un côté comme de l’autre.

A titre d’exemple et pour conclure, je dirai que l’instruction d’un dossier dure entre 3 et 6 mois et que j’investis dans environ 5% des dossiers dont j’ai rencontré le porteur de projet.

Par Patrick Hannedouche, business angel france

—-

AlloBuzz : sauna portable , référencement e-commerce , sono , pit bike , phyto , maillot de bain homme fauteuil relaxation couches lavables
bijoux expert comptable paris Graine de palmier
acheter champagne Jean-Claude Ellena caviar macaron chocolat
pdx 2000 maquillage bio achat vidéo projecteur sac bali Cours oenologie stickers laptop
piece esky maillot pour rugbyman Juke Box Paris Robe bohème Chemise pour Homme Lunette de soleil Pure café Parapluie Quad pas cher

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s